Chers amis, chère communauté Plume Labs

Nous sommes incroyablement fiers d’annoncer que Flow, notre capteur connecté de pollution, a fait son entrée dans le monde !

Toutes les précommandes ont été assurées et Flow est maintenant disponible à la vente aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et dans le reste de l’Europe.

C’est grâce au soutien sans cesse renouvelé de notre communauté que nous avons réussi à mener à bien les quatre années de recherche et développement qui ont vu naître et grandir Flow. Nous tenions sincèrement à vous en remercier !

Et ce n’est qu’un début. Flow en main, vous aurez un outil pour cartographier la pollution et faire bouger les choses. Avec votre aide, nous allons mettre la technologie au service d’un air plus propre.

Plume Labs existe pour que se crée une communauté armée de données et d’idées. Une communauté qui a le pouvoir de faire bouger les choses et de créer du progrès. Merci d’en faire partie !

– Romain et David

Fondateurs de Plume Labs

Trouver notre flow et rester fixés sur l’objectif

Le logiciel embarqué est préinstallé sur la chaîne de montage.

L’année 2018 a été une intense épreuve pour mettre Flow au monde. Intense mais passionnante, c’était avant tout une très belle histoire, et nous voulions vous raconter en quelques mots ce que nous avons accompli depuis le printemps.

Flows en cours de calibrage à l’usine.

Deux chantiers principaux face à nous: le développement de l’application, et le perfectionnement de nos procédés en usine pour tenir un calendrier de production décuplé !

L’équipe R&D en train d’inspecter notre centre de distribution européen.

Les grandes étapes du projet Flow entre mars 2018 et aujourd’hui :

Flow au grand air

Rien de plus gratifiant pour toute l’équipe au cours des derniers mois que d’être témoins des aventures de nos utilisateurs Flow pour explorer l’air qui les entoure. Elles nous ont rassurés dans la formulation de notre mission: s’attaquer au problème en tant que communauté, en faisant émerger de la sagesse plutôt que de la panique, et en permettant à l’urgence du problème de canaliser nos énergies plutôt que de les disperser.

Première priorité pour y parvenir: fournir à notre communauté une source de données fiable et temps-réel. Rien ne se fera dans la lutte contre la pollution sans cela, et c’est notre obsession.

Mais ça n’est aussi que le début !

Flow au service de sa communauté

Nous avons la conviction que :

  • Les problèmes que vous pouvez aider à quantifier sont les problèmes que vous pouvez aider à résoudre.
  • Le seul accès aux données n’est pas une solution en soi : les données doivent vous donner envie d’aller au fond des choses.
  • A la racine d’une solution collective, on trouve au premier jour une somme d’individus qui ont eu les outils pour affûter leur compréhension individuelle du problème.
  • Nous voyons Flow, au moyen des données qu’il génère, comme un catalyste d’action collective : il donne à ses utilisateurs le pouvoir de compléter les réseaux existants là où la donnée manque.

Suivi de la pollution: où nous étions

Suivi de la pollution: vers quoi nous tendons

Même si l’aventure des précommandes de Flow touche à sa fin, toute l’équipe Plume Labs continuera de s’engager tout autant aux côtés des utilisateurs. Collaborer avec vous pour penser nos nouvelles fonctionnalités, comprendre comment vous vous servez de nos produits, continuer de faire grandir la communauté.

L’oeil tourné vers l’avenir

Flow, l’application, grandit, et grandit vite ! Nos designers et développeurs travaillent d’arrache-pied sur les prochaines fonctionnalités et sans l’ombre d’un doute, la demande la plus pressante : les cartes collaboratives.

La genèse du projet Flow a toujours été liée à cette idée de crowdsourcer la donnée pollution pour en façonner des cartes et visualisations hyper-locales et temps-réel. C’est une fonctionnalité qui prend tout son sens dès lors qu’existe un réseau d’utilisateurs Flow suffisamment dense pour générer des cartes précises, à forte valeur ajoutée pour la communauté.

Quelques milliers de Flows arpentent aujourd’hui le globe, et nous permettent enfin de rentrer dans le vif du sujet. Le diable est dans les détails cependant, comme disent nos amis d’outre-Manche et d’outre-Atlantique. Il nous en reste un bon nombre à résoudre, et nous aurons toujours besoin de votre aide pour cela.

——————————

Vous ne faites pas encore partie de la communauté Plume ?

Rejoignez le mouvement, lisez la Plumeletter en vous inscrivant ici.