DSC05081

Nous voulons tous le meilleur pour nos enfants et d’autant plus lorsqu’il s’agit de leur santé.

Plus nous découvrons les effets négatifs d’une mauvaise qualité de l’air sur la santé, plus les parents ont à coeur de trouver des solutions pour éviter d’exposer leurs enfants à la pollution.

Heureusement, il existe des mesures simples pour limiter l’impact de la pollution et permettre à votre famille de mieux respirer.

1) Evitez la pollution sur le chemin de l’école

C’est un trajet que vous faites quotidiennement, mais avez-vous pensé à l’air que vous respirez jusqu’à l’école ?

Premièrement, évitez de conduire si vous le pouvez. La pollution est généralement plus élevée à l’intérieur des véhicules qu’à l’extérieur. Non seulement vos enfants respireront mieux, mais vous participerez à réduire les émissions de gaz des voitures.

Si laisser la voiture au garage n’est pas une option, faites au moins en sorte de ne pas commettre le pire des pêchés capitaux de la pollution: laisser le moteur tourner ! Coupez votre moteur quand vous stationnez près de l’école. En laissant le moteur tourner à l’arrêt plus de 10 secondes vous utilisez plus de carburant, ce qui engendre plus de pollution que de l’éteindre et de le redémarrer.

Si vous trouvez déjà que l’air est pollué à votre niveau, essayez à hauteur d’enfant et quand un moteur tourne dans le vide, c’est bien pire !

Si vous avez la chance de pouvoir aller à l’école à pied, essayez d’éviter les grandes artères et de privilégier les petites rues arrières. Cela vous prendra peut-être quelques minutes de plus mais vous épargnerez les poumons de votre famille. La pollution urbaine peut être dix fois plus élevée d’une rue à l’autre.

Vous voulez aller plus loin ? Vous pourrez très bientôt cartographier votre trajet grâce à Flow, le capteur connecté de qualité de l’air. Vous verrez alors quelles routes sont préférables pour éviter la pollution dans votre quartier.

2) Agissez contre la pollution

Lutter contre la pollution est un projet collectif. Vous pouvez vous impliquer de différentes manières, vous, votre famille et votre école pour trouver l’air pur.

Pourquoi ne pas organiser une journée de sensibilisation à la pollution dans l’école de vos enfants ? Afin d’encourager d’autres parents à venir à pied ou à vélo, et aussi mettre un terme aux moteurs allumés en stationnement une bonne fois pour toute !

Incitez votre école à vérifier quotidiennement les niveaux de pollution et à alerter les parents en cas de niveaux élevés. Notre application Plume Air Report vous permet de recevoir des notifications tous les matins pour que vous soyez informé avant même de quitter la maison.

Les villes commencent à prendre conscience de l’ampleur du problème. Le Maire de Londres a ainsi mené un audit sur la qualité de l’air dans les écoles de la capitale pour tenter de limiter l’impact de la pollution sur les élèves.

Les écoles les plus touchées par la pollution ont mis en place des infrastructures telles que des murs végétaux ou ont repensé l’entrée de leur établissements.

3) Limitez la pollution dans votre intérieur

On ne s’en doute pas toujours mais la qualité de l’air dans des intérieurs mal ventilés est parfois pire qu’en extérieur.

Les principaux coupables sont les produits ménagers qui contiennent des gaz nocifs pour la santé connus sous le nom de composés organiques volatils (COV).

dsc05113-1 (1)

Ces molécules se trouvent à l’état de gaz dans l’air et proviennent de produits ménagers, des méthodes de cuisson ou de la moisissure. A concentration élevée, les COV peuvent causer des irritations et altérer les capacités respiratoires.

Vérifiez toujours la composition et privilégier les produits multi-usages pour éviter de multiplier les agents irritants.

Rangez ces produits dans un endroit bien ventilé et hors de la portée des enfants. Evitez les sprays et essayez des produits comme le savon noir et le vinaigre blanc, vieux comme le monde mais très efficace !

Et le plus important, aérez votre intérieur après avoir fait le ménage ou après avoir cuisiné.

Il est d’ailleurs recommandé d’ouvrir tous les jours vos fenêtres pendant 10 minutes pour renouveler complètement l’air. Pour connaître le meilleur moment pour ventiler votre intérieur, vous pouvez utiliser notre application Plume Air Report.