La semaine dernière, dans le premier article de la série « Les sciences derrière Plume Labs », nous avons expliqué notre méthode pour recueillir les données de pollution partout dans le monde. Mais notre travail ne s’arrête pas là ! Aujourd’hui, découvrez comment nous parvenons à prévoir l’évolution de la pollution afin de vous faire des recommandations personnalisées. 


 Comment Plume Labs vous permet-il de connaitre la pollution de l’air à l’avance et de vous faire des recommandations personnalisées ?

L’information n’est pas suffisante pour vous permettre de moins vous exposer à la pollution et vous protéger contre ses effets néfastes. L’étape suivante est donc de transformer les données en moyen d’action.

Comment passer des données à un vrai mode d’action pour moins m’exposer ?

Nous ne faisons pas la pluie et le beau temps, mais quand nous savons qu’il va pleuvoir, nous prenons soin de prendre notre parapluie pour nous protéger. Notre conviction c’est que les prévisions sont un moyen efficace pour agir et se protéger. Nous avons donc pris la décision de développer un modèle de prévision de manière à vous faire avoir un temps d’avance sur la pollution !

Pour connaitre à l’avance comment la pollution de l’air va évoluer, notre équipe de spécialistes en sciences des données (ingénieurs, développeurs, docteur en robotique et intelligence artificielle) a mis au point des modèles mathématiques d’évolution probable de la pollution heure par heure.

La pollution de l’air est un phénomène complexe qui dépend de très nombreux paramètres :

  • des conditions météorologiques (le vent, l’humidité, la température, etc.).
  • de la nature et de la composition présente et passée de l’atmosphère.
  • du cycle jour/nuit et de l’heure de la journée.
  • de la saison.
  • de la localisation (centre-ville, zone industriel, proche d’un grand axe, etc.).
  • du type de climat (tempéré, océanique, tropical, montagnards, etc.).
  • des activités humaines et naturelles.
  • etc…

Nos algorithmes d’intelligence artificiel se basent sur des années de relevés de concentration de polluants station par station et d’historique de conditions météorologiques, qui, recoupés avec d’autres sources d’information, permettent d’entraîner des modèles prédictifs probabilistes (machine learning). Parce que les données à collecter et à traiter se compte en dizaine de millions, nous utilisons des technologies les plus en pointes du Big Data et des Data sciences.

image

Comment adapter mon comportement ?

Contrairement à la pluie, il n’existe pas de parapluie efficace pour se protéger de la pollution de l’air. Mais grâce aux prévisions que nous fournissons, il devient possible d’adapter ses activités en fonction du niveau de pollution.

L’objectif est d’éviter toute exposition inutile. Faire un jogging est bon pour la santé, mais autant éviter de le faire quand la pollution est au plus haut ! Pour vous aider à moins vous exposer, nous avons développé un système de recommandations. Notre application, le Plume Air Report, vous indique le meilleur moment pour aller faire son jogging, pour utiliser votre vélo, sortir avec votre bébé ou encore aller boire un verre en terrasse. Elle utilise pour cela notre modèle de prévision et les niveaux de pollution que nous avons créés pour vous simplifier la vie et vous aider à mieux respirer dans votre ville.

Et parce que nous sommes tous différents, l’objectif est d’apporter de plus en plus de personnalisation. Dès aujourd’hui nous vous permettons d’adapter les recommandations en fonction de votre sensibilité à la pollution, mais ce n’est qu’un début !

À propos de Plume Labs

Clean air, together. Creators of Flow, the smart air quality tracker. Pre-orders open on September 26. https://plumelabs.com/en/products/flow From Paris with Love

CATÉGORIE

Sciences

Mots-clefs

, ,
%d blogueurs aiment cette page :